L’AUTRE ET SON REGARD

LE CORPS ENLISÉ JUSQU’À LA TAILLE
LE POING LEVÉ, LA VOIX QUI S’ÉRAILLE
COMME UN SEUL HOMME, JE PRENDS MON ÉLAN
UN PIED DEVANT L’AUTRE DANS LE CIMENT

TÊTE EN AVANT POUR Y CROIRE ENCORE
UN COUP DE DENT ET JE PRENDS LE MORS
COMME UNE ANGUILLE VOLONTAIREMENT
JE ME TORTILLE DANS UN FILET D’ARGENT

REFRAIN
J’AI FAILLI LE FAIRE
DE TOUT MON CŒUR ET SAUVAGEMENT
J’AI CHOISI L’ENFER
CE QU’EN PENSE L’AUTRE ÉVIDEMMENT
HAYAAA HAAAAAHA
L’AUTRE ET SON REGARD
HAYAAA HAAAAAHA
L’AUTRE ET SON REGARD

J’AI FAIT COMME SI J’ADORAIS L’HIVER
J’AI FAIT SEMBLANT DE ME LAISSER FAIRE
MOI QUI PRÉFÈRE QUAND MONTE VRAIMENT
LA TEMPÉRATURE ET MON TEMPÉRAMENT

REFRAIN

PONT

REFRAIN FIN
J’AI CHOISI DE FAIRE
AVEC LE CŒUR ET SAUVAGEMENT
JE JETTE EN ENFER
CE QU’EN PENSE L’AUTRE ÉVIDEMMENT
HAYAAA HAAAAAHA
L’AUTRE ET SON REGARD…